7 nov. 2006

Le lampadaire
Voilà, après l'expo, je me suis promené sur le quai de l'arsenal à Bastille. Et j'ai commencé ce dessin que je n'ai pas fini car j'avais trop froid. Y'avait des mouettes perchées sur le lampadaire. Signe d'un hiver glacial ?

4 commentaires:

Manu Freaky a dit…

Salut Pierzo,
Pour se réchauffer, il y a le Beaujolais nouveau. C'est bientôt (3e jeudi de novembre).
Ca me rappelle d'ailleurs une anecdote, quand je travaillais dans le 8e : à midi, j'allais souvent m'acheter un plat du jour à la charcuterie toute proche. En raison du bon rapport qualité/prix de l'établissement, la foule s'y pressait et l'on devait faire la queue dans le froid. Dans la file d'attente, je croisais souvent un collègue avec qui je blaguais (un grand et beau gars qui portait souvent un pull couleur schtroumpf). On avait le nez rouge de froid. Pour en revenir au Beaujolais nouveau, le patron de cette charchuterie célébrait l'événement, et avec mon collègue, on s'envoyait un petit verre comme ça, une fois par an... histoire d'oublier l'arrivée de l'hiver et le froid qui va avec. Nostalgie, quand tu nous tiens.
en tout cas, c'est toujours un aussi beaublog (on devrait inventer le mot "boblog" d'ailleurs, je trouve qu'il est marrant).

Pierzo a dit…

> Manu Freaky tu es démasquée! Comment vas-tu ? Figure toi que je suis allé chez le Butcher pas plus tard qu'aujourd'hui (un kiwi + steack pomme dauphines + faisselle + compote ; "par ce temps, faut mettre des bûches dans la cheminée!") et que moi aussi j'ai repensé au retour de cet instant convivial où Jo le Butcher offre le Beaujolais à ses clients (avec du bon sifflard) Ca serait dommage de louper ça cette année. Téléphone moi le jour J et on se refait ça si tu n'es pas repartie à SF! Bisous de Zozo

odile a dit…

Sans rapport...
Hier, nous avons vu un spectacle de danse sensationnel. Help, d'une compagnie australienne.
Pierrick, si tu nous faisais quelques dessins de danseurs ?

Pierzo a dit…

OK Odile, je vais essayer d'y penser....
:O)

Archives du blog

Contact

A l'écoute : Manickam Yogeswaran The Long Road to Thaïland