22 janv. 2007

Les Grandes Vacances L'abbé Pierre est mort aujourd'hui et c'est l'explosion d'émotion ce soir à la téloche. On se prend ça en pleine tronche, et une fois encore, ça dégouline... L'abbé Pierre s'est nourri des médias pour avancer et vice et versa. Allons-y donc pour une orgie de micro-trottoirs où l'on voit des gens forcés de raconter les mêmes banalités sur sa disparition! Pourtant, j'ai envie de traîner du côté de Notre Dame vendredi, jour de ses funérailles nationales, pour observer cette France qui pleure l'homme qui l'a secouée.
J'ai relu une page de l'abbé Pierre, un livre que j'avais trouvé l'été dernier : "La mort, c'est comme une rencontre longtemps retardée avec un ami", écrivait-il. Là où il est, j'espère qu'il est rassasié.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Pierzo, j'aprécie autant le croquis de l'abbé Pièrre que ton commentaire.

Archives du blog

Contact

A l'écoute : Manickam Yogeswaran The Long Road to Thaïland