1 juil. 2010

Etty Hillesum



2 commentaires:

Laetitia Le Clech a dit…

« Parfois quand je la lis, je sens qu'elle vient s'asseoir près de moi » C'est très beau et cela montre la force que les mots peuvent avoir, l'impact de la lecture, tel que je le ressens, souvent. C'est pourquoi j'aime tant me glisser dans les pages d'un livre. Je ne connaissais pas cette femme, tu me donnes envie de la lire... Merci.

Pierzo a dit…

Thanks laeti have a nice summer


reading .../...

Archives du blog

Contact

A l'écoute : Manickam Yogeswaran The Long Road to Thaïland