18 nov. 2010

Un Amour de Moore (4/4)
Une canne, un fauteuil fatigué, un vieux transistor... Jusqu'au 27 février, le musée Rodin recrée l'univers du sculpteur anglais Henry Moore, disparu en 1986, et lui consacre une grande rétrospective, la première depuis trente ans : plus de 150 dessins, statues miniatures ou monumentales. Le sculpteur Denis Monfleur s'est arrêté devant “Le Guerrier au bouclier”, une œuvre emblématique de l'artiste

Aucun commentaire:

Archives du blog

Contact

A l'écoute : Manickam Yogeswaran The Long Road to Thaïland