4 oct. 2005

Dada ou la révolte artistique incomprise

A vrai dire je savais pas quoi vous raconter aujourd'hui et puis je suis tombé sur ce poème dada incroyable. L'expo "Dada" ouvre demain au centre Pompidou jusqu'au 9 janvier.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Et pourtant il la savait, sa poésie, pourtant "la tête est un curieux organe, curieusement organisé, y'a qu'à voir... et il avait vite oublié d'oublier ce qu'il devait oublier alors comme il avait oublier d'oublier ... " (extrait de la mauvaise mémoire de Boris Vian) Bonne Journée (Lupinet

Stella a dit…

Y'a de quoi être faché avec la poésie ! Mais quand même, je dis bravo à l'initiative de M. Manchon. Vive M. Manchon !!!

Claude Allègre a dit…

Monsieur Pierzo, votre caricature de fonctionnaire de l'Education nationale est saisissante.
Note : 17/20.
Observations : ça sent le vécu, non ?

bernard a dit…

Y a-t-il un lien quelconque entre le mouvement Dada et le cheval à bascule du garçon ?

"cheval de bouaye, bouaye, bouaye...Tourne, tourneuh, tourne, tourneuh..."

elzaminet a dit…

je crois que tu as fais une faute ...

Archives du blog

Contact

A l'écoute : Manickam Yogeswaran The Long Road to Thaïland