4 juin 2006

Le vent dans le champ d'orgeSans elle, je ne me serais pas arrêté pour regarder.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

le regard d'une paysanne contemple les beautés cachées de la nature.
C'est sans doute le regard du coeur.

la tricoteuse a dit…

Heureusement que tu as une Mémé Pierzo!

Joséphine a dit…

mémé a de bons goûts, c'est joli à regarder.

Miss Poivert a dit…

Chouette, ta mémé !

Anonyme a dit…

Hey what a great site keep up the work its excellent.
»

Archives du blog

Contact

A l'écoute : Manickam Yogeswaran The Long Road to Thaïland