4 déc. 2006

Quelque part, n'importe où, guidés par le hasardVoilà c'était sur Inter chez Frédéric Bonnaud. "Je suis heureuse d'être une femme", elle a dit. Et comme elle le pensait vraiment, je me suis mis à la dessiner. Juliette Gréco.
Et je l'ai écoutée chanter Un jour tu verras de Mouloudji. Et oui, Mouloudji, il est mort. Déjà. Elle est jeune sur le dessin, la Greco. Et puis même là, en 2006, quand j'écoute sa voix à la radio, elle est entièrement jeune.

Y'a un moustique qui se cache quelque part dans l'appart. Et puis, il y a deux bougies aussi. Demain ce sera la pleine lune. Je tâcherai de la regarder en face.

Aucun commentaire:

Archives du blog

Contact

A l'écoute : Manickam Yogeswaran The Long Road to Thaïland