12 août 2008

Au frais, des vieilles princesses
Elles attendent que le soleil disparaisse derrière les murs, les vieilles dames de Sienne. La Piazza del Campo entièrement d'ombre revêtue, elles peuvent alors se retrouver sur leur petit muret. Spectatrices imperturbables, dans le tourbillon des touristes, elles suivent la danse légère des enfants qui courent après les pigeons. C'est le moment d'échanger les dernières nouvelles locales.

2 commentaires:

Marie-Pierre a dit…

Beau le travail des couleurs,je ne sais pas très bien dire en quoi mais je trouve qu'il y a une élégance dans le dessin qu'on ne trouvait pas avant...tu crois que c'est l'Italie qui fait ça ?

Pierzo a dit…

Bah c'est sûr que la couleur est incontournable en Italie et surtout l'été... En ce moment je travail la plume et l'aquarelle pour progresser dans la technicolore !

Archives du blog

Contact

A l'écoute : Manickam Yogeswaran The Long Road to Thaïland