9 janv. 2006

Manu Freaky et le parfum magique
Flip, le petit ami de Manu Freaky, est donc arrivé à San Francisco aujourd'hui. Manu, esseulée à Paris, doit tout faire pour que leur amour puisse durer "for ever"... (Cf le premier épisode de la semaine dernière)
Une petite planche montée sur un disque de Ray Charles. Ca groove sévère ce soir chez Pierzo...

15 commentaires:

Manu Freaky a dit…

C'est bon de découvrir ça avec en ambiance sonore le dernier album de Joseph d'Anvers (on pourrait parfaitement imaginer Joseph d'Anvers en accompagnement musical pour le spot du parfum).............. Vive Paris et ses Parisiennes, so glamourous (à leur manière, parce que je me connais, j'ai pas les doigts manucurés comme une Californienne, bein nan, j'ai des p'tits ongles un peu carrés, mais bon, chuis comme je chuis!) C'est une belle récompense, ce strip, pour avoir trouvé ton énigme (cf. planche précédente, le crob de janvier)

Stella a dit…

Youpi, la suite des aventures de manu freaky !!!

Thibaut a dit…

Ahh, excellente chute ! Et j'ai pratiqué quelque temps les rendez vous à pas d'heures sur le net... mes préférés ? A Minuit en Californie il est 9h du mat en France, on cueille la douce au réveil...

Manu Freaky a dit…

Merci les gars (Stella et Thibaut) : j'ai forwardé le lien à tout mon carnet d'adresses, environ 552 contacts, et vous êtes les seuls - vous que je ne connais pas - à réagir. Dites, vous voulez bien devenir mes nouveaux zamis ?

mererine a dit…

Manu Freaky, tu as bien fait d'engager¨Pierzo pour ta campagne de pub !

Sure, you're gonna be unforgetable !

bises à vous deux et à Flip ' ;o)

Stella a dit…

Manu Freaky, je sais bien que le masculin l'emporte sur le féminin mais je ne suis pas un gars : je suis une fille ;) C'est embêtant pour notre nouvelle amitié ?

Manu Freaky a dit…

Pardon Stella, je ne voulais pas t'attribuer une genre qui n'est pas la tienne. Il est vrai que j'ai des petits difficultés avec les French règles et surtout la lexique de cette belle langage. Je ne le parle plus très bien depuis que ma chérie Flip s'en est allée, et que je suis devenu californien dans mon tête pour ne pas la quitter.

Thibaut a dit…

Bah pourquoi pas devenir ton ami, après tout peut être que ton copain pourra alors m'héberger à SF quand je monterai visiter depuis Malibu :-) Mais flatté tout de même...

la colocataire démasquée a dit…

Pierzo, si tu veux des tuyaux exclusifs sur Manu Freaky, je prends pas cher... héhéhé

Manu Freaky a dit…

A la colocataire démasquée : souviens-toi que j'ai une photo compromettante de toi... héhéhé

Pierzo a dit…

to la colocataire > comme convenu, je viendrai chercher l'enveloppe avec les documents dans la poubelle gauche à l'entrée principale du Parc Monceau. Ne la dépose pas avant 17h30, heure de passage des éboueurs. Ta rémunération est glissée dans le premier wagon en tête de rame du métro de 18h33, ligne trois, sous la banquette qui sera crevée d'un cutter coup de cutter.

Manu Freaky a dit…

A Pierzo => Je serais toi, je renoncerais sur-le-champ à ce projet puisque si tu te portais acquéreur du moindre document, je me verrais dans l'obligation de dire tu-sais-quoi à tu-sais-qui...


Alors ?

Sufrine a dit…

Bravo Pierzog ça a bien fait rire une des 552 contacts de Manu Freaky.... bon pour répondre à la Manu: je voulais bien mettre un commentaire, masi malgrè mes cheveux rouges, le blond n'était pas parti: je cliquais au mauvais endroit... enfin bon bref je veux pas m'enliser...
Merde je n'ai que des photos compromettantes à larguer, merde Manu, t'as jamais été too much avec moi??? POURKOI???

Manu Freaky (qui vire parano) a dit…

Ça me fait bien marrer le coup du bouton, Sufrine. Bon, comment te dire ? Je ne comprends pas la fin de ton message. Qu'entends-tu par "too much" ? Aurais-tu toi aussi des photos compromettantes ? Bref, si ça continue, je vais prendre mes clics et mes clacs et me faire oublier dans un pays lointain parce que je me sens cernée...

elsaminet a dit…

ici on a rien compris

Archives du blog

Contact

A l'écoute : Manickam Yogeswaran The Long Road to Thaïland